fbpx
A la une Actualités Politique Société

La COP exige la démission du gouvernement

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a personnellement dévoilé son incapacité à éradiquer le terrorisme au Burkina Faso à l’occasion de son Discours sur la Situation de la Nation le 20 mai 2021 à l’Assemblée nationale. Ce qui est donc tout à fait normal pour lui de démissionner selon la Coordination nationale des OSC pour la Patrie (COP) qui était face à la presse le mercredi 16 juin 2021 au Centre national de Presse Norbert Zongo à Ouagadougou.

« L’attaque de Solhan dans la région du Sahel est la goutte d’eau qui fait déborder le vase » selon Pascal Zaïda, membre de la COP, qui exige donc que le chef de l’Etat démette le gouvernement le plus tôt possible. En abordant la situation sécuritaire, Pascal Zaïda n’a pas pu retenir ses larmes. C’est la deuxième fois pour ce dernier de couler des larmes publiquement lors d’une conférence de presse. Il est par ailleurs allé plus loin en avançant que « la mise en place des Forces spéciales n’est pas la réponse à la lutte contre le terrorisme ».

Pour sa part, Marcel Tankoana, lui aussi membre de la COP, a assimilé ces Forces spéciales à des « escadrons de la mort ». Pour terminer sa conférence de presse, la Coordination nationale des OSC pour la Patrie estime que la quiétude ne reviendra qu’avec la réconciliation nationale et la cohésion sociale entre les filles et fils de la Nation burkinabè.

Stéphane SANOU

Related posts

07 présumés voleurs et trafiquants de stupéfiants dans les mailles des filets de la Police Nationale

Denise Coulibaly

Centre-nord : une base terroriste démantelée et 7 terroristes neutralisés dans l’Opération «BELIER»

Omar Compaoré

Recrutement de VDP : le délai repoussé jusqu’au 18 novembre 2022

Omar Compaoré

Laisser un commentaire

CAPTCHA