fbpx
Actualités Société

Le monde célèbre la radio ce 13 février

Journée mondiale de la radio

C’est depuis 2011 que l’UNESCO à travers ses Etats membres a proclamé la journée mondiale de la radio. Et la journée du 13 Février a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2012 comme une Journée Internationale. Alors, cela fait 11 ans aujourd’hui que le monde consacre 13 février à la radio.

En ce dimanche 13 février 2022, le ministère burkinabè en charge de la Communication, dans un communiqué, confirme que même si la radio est vieille de plus de 110 ans, elle : « elle reste incontournable partout dans le monde et demeure essentielle pour le bien-être des populations. Facile d’accès, la radio s’intègre dans les diversités de langues et de cultures permettant ainsi aux communautés Burkinabès de participer au débat public et à l’enracinement de notre jeune démocratie. ».

Voici l’intégralité de la déclaration signé par Le Secrétaire général chargé de l’Expédition des Affaires courantes, Rabankhi Abou-Bâkr Zida

La radio est vieille de plus 110 ans certes, elle reste incontournable partout dans le monde et demeure essentielle pour le bien-être des populations. Facile d’accès, la radio s’intègre dans les diversités de langues et de cultures permettant ainsi aux communautés Burkinabès de participer au débat public et à l’enracinement de notre jeune démocratie.

Ce média dont l’importance n’est plus à démontrer a contribué au fil des années à faire et à défaire les opinions, sa capacité unique à toucher le plus grand nombre de personnes par la magie des ondes fait d’elle un outil puissant pour célébrer l’humanité et susciter de l’espoir même dans les moments les plus sombres d’une vie. En cela, je veux citer Natascha Kampusch qui affirme : « La radio m’apportait l’assurance qu’à côté de mon martyre dans cette cave, il y avait un monde qui continuait de tourner et qui valait la peine que j’y revienne un jour. »

La radio a été et est au cœur des grands changements et des révolutions, elle participe à sauver des vies, à lutter contre les discours de haine et de radicalisation, en apportant les informations justes et fiables. La radio vit au Burkina Faso depuis 1959 et à la date de ce 13 février 2022 ce sont 162 stations de radios tous types confondus qui fonctionnent et contribuent au développement par l’information et l’éducation de l’ensemble des populations.

C’est l’occasion pour moi de rendre un hommage mérité à l’ensemble des acteurs des médias au Burkina Faso, aux organisations professionnelles des médias, aux personnels des stations de radio publiques et privées, au conseil supérieur de la communication pour la qualité du travail et les efforts déployés au quotidien afin de préserver le droit à l’information et la liberté d’expression au Burkina Faso.

Je salue particulièrement les femmes et hommes de radio qui se donnent de jour comme de nuit pour informer, éduquer, sensibiliser, distraire les laborieuses populations Burkinabès.

L’édition 2022 de la journée mondiale de la radio placée sous le thème « radio et confiance » se tient dans un contexte où le pays est attaqué de toutes parts par des individus armés sans foi ni loi qui ébranlent la stabilité du pays, remettant en cause les fondements de notre république.

Au regard de ce contexte national particulièrement difficile, je tiens à rappeler aux acteurs des radios leur grande responsabilité dans la promotion de la paix, de la cohésion sociale, du vivre-ensemble et je les invite à poursuivre le professionnalisme dans la production des contenus et dans les émissions à caractère interactif.

Le Burkina Faso traverse une période délicate dont l’issue incombe à toutes les composantes de la société, je voudrais appeler toutes les stations de radios à jouer leurs parts, celles de donner la bonne information, de sensibiliser, de rassurer, de réconforter car comme l’a dit José ARTUR « avec la radio, surtout la nuit, on peut encore faire rêver ».

Bonne célébration à toutes et à tous

Vive la radio !

Vive le 13 Février !

Ministère de la Communication, des Relations avec le Parlement, de la Culture, des Arts et du Tourisme

Le Secrétaire général chargé de l’Expédition des Affaires courantes

Rabankhi Abou-Bâkr Zida

Chevalier de l’Ordre du Mérite

Related posts

Procès Thomas Sankara : Blaise Compaoré, Gilbert Diendiéré et Hyacinthe Kanfando condamnés à vie

Omar Compaoré

Le nouveau chef de file de l’opposition prend langue avec le président du Faso

appmanager

Traite des humains : le Burkina s’inscrit dans la protection de la personne

sidiki maitre

Laisser un commentaire