fbpx
A la une Actualités International

Lutte_contre_le_terrorisme : réponse de Ouagadougou à l’officier de l’armée nigérienne

Une vidéo circule depuis le lundi 24 avril 2023 sur les réseaux sociaux montrant le Général nigérien Mahamadou Tarka félicitant la bonne collaboration de son pays avec des chancelleries . Il n’a pas manqué de critiquer les prises de position du Burkina Faso et du Mali qui ont mis fin à leurs collaborations militaires avec la France. Dans un communiqué, le gouvernement de la transition burkinabè a réagi.

Selon l’Agence d’Information du Burkina (AIB), Ouagadougou pense que le général nigérien, Mahamadou Tarka dit Abou a « un besoin avéré de mise à niveau sur l’évolution du contexte sécuritaire actuel au Burkina Faso et dans le Sahel et sur l’histoire des deux pays » selon l’AIB ce mercredi citant une source diplomatique. Ces propos de ce général  « ne sauraient avoir la caution des frères nigériens qui, à n’en pas douter, ne se reconnaitront ni à travers sa teneur, ni à travers le style utilisé », insiste la source.

Le général Mahamadou Tarka dit Abou, il faut le rappeler, a, le 24 avril 2023, dénigré les stratégies burkinabè et malienne dans la lutte contre le terrorisme et prédit, un « réveil douloureux » au Burkina Faso et au Mali qui se sont détournés de certains partenaires dans la lutte contre le terrorisme. Or, le Burkina Faso a choisi une gestion endogène de la sécurité du pays, à travers ses braves filles et fils, face à l’hydre terroriste.

Related posts

Mineurs et débits de boissons, la situation devient inquiétante selon l’Organisation syndicale des promoteurs d’espaces de rencontres et de loisirs (OSPERL)

appmanager

« C’est le PAREN qui devrait conduire le processus de la réconciliation nationale » selon Abdoul Karim Sango, président du comité de réorganisation du PAREN

appmanager

Litiges fonciers : des populations de Gaongo dans le Bazèga crient à l’expropriation

Omar Compaoré
fr_FRFrench