fbpx
A la une Actualités Société

Prévention COVID-19 au Burkina : 26 210 personnes vaccinées à la date du 26 juin 2021

Depuis le début de la vaccination contre la COVID-19, ce sont 26 210 personnes qui ont reçu la dose du vaccin Astrazeneca à la date du 26 juin 2021. Un nombre qui ne satisfait pas le gouvernement selon le ministre de la Santé, Professeur Charlemagne Ouédraogo. Celui-ci indique également que près de 1000 personnes vaccinées ont manifesté des effets secondaires que l’on constate généralement après une vaccination. Professeur Charlemagne Ouédraogo était en conférence de presse le 28 juin 2021 dans les locaux du Service d’Information du Gouvernement (SIG) à Ouagadougou.

Le ministre de la Santé, Professeur Charlemagne Ouédraogo, a démenti l’information selon laquelle le vaccin AstraZeneca administré au Burkina Faso ne figure pas sur la liste des vaccins anti COVID-19 homologués par l’Agence européenne de médicament. « Je tiens à rassurer l’ensemble du public burkinabè que les doses de vaccin AstraZeneca administrées sur le territoire burkinabè depuis le 2 juin 2021 sont celles des vaccins AstraZeneca mis au point par la firme AstraZeneca en Suède et reconnues par les autorités sanitaires européennes », a insisté le premier responsable du département de la Santé du Burkina Faso.

Selon Professeur Charlemagne Ouédraogo, le refus des pays européens de recevoir sur leur sol, les populations ayant été vaccinées par l’AstraZeneca, n’est autre qu’une question administrative et non une remise en cause de la qualité de vaccination au Burkina Faso.

Pour terminer sa conférence de presse, le patron du département sanitaire du Burkina Faso a laissé entendre que les vaccins reçus par le Burkina Faso pour prévenir le corona virus seront périmés en août prochain. Une date à laquelle le gouvernement entend débuter l’administration de la 2ème dose du vaccin. Professeur Charlemagne Ouédraogo invite donc toutes les personnes concernées à se faire vacciner pour éviter une nouvelle variante du coronavirus sur le territoire burkinabè.

Stéphane SANOU

Related posts

Réconciliation nationale : La CODER propose l’implication des exilés politiques

appmanager

Rupture d’internet, la ligue des consommateurs du Burkina va intenter un procès

Denise Coulibaly

Axe Bobo-Ouaga : le tronçon Boromo-Pa toujours interdit d’accès

sidiki maitre

Laisser un commentaire

CAPTCHA