fbpx
Société

Réconciliation nationale : « Il est impératif d’écouter tous les acteurs », Boureima Ouédraogo de l’ARGA.

Les rencontres-débats, dénommées « les cafés politiques » ont été lancées. Le premier numéro de l’année 2022 s’est déroulé ce dimanche 31 juillet à Ouagadougou sous le thème « crise sécuritaire, humanitaire et institutionnelle au Burkina Faso : quelles contributions des partis politiques et des organisations de la société civile ».

Le café politique se veut un cadre de réflexion sur la vie de la Nation et de construction de la vie citoyenne. Et pour ce faire, Boureima Ouédraogo, président de l’Alliance pour la Refondation pour la Gouvernance en Afrique (ARGA) estime que les cafés politiques doivent embrasser les « couches sociales, ils seront donc un cadre inclusif afin de trouver les issues de développement au Burkina Faso », a-t-il indiqué.

Le premier numéro des cafés politiques a permis de déterminer que le dialogue doit être au dessus de tous pour le retour de la paix au Faso. Toujours selon Boureima Ouédraogo, « les cafés politiques ont tenu compte des problèmes sécuritaires et institutionnels et humanitaires…il est beau d’apaiser les cœurs dans ces conditions difficiles…la question du dialogue est fondamentale, il est donc nécessaire d’écouter tout le monde ».

Savane.net

Related posts

Discours de Roch Kaboré : « Ce discours devait contenir des actions concrètes et fortes » selon Gilbert Noël Ouédraogo

appmanager

La CNDH s’inquiète fortement de la résurgence des attaques terroristes

appmanager

Les promoteurs immobiliers demandent une assise nationale sur le foncier

Denise Coulibaly

Laisser un commentaire

CAPTCHA


fr_FRFrench