fbpx
Actualités Société

Burkina : les militaires et policiers radiés demandent leur réintégration pure et simple

Le 7 août 2019, le gouvernement du Burkina Faso a adopté un décret portant octroi d’une aide sociale et d’une formation professionnelle aux militaires et fonctionnaires de police radiés, suite aux mutineries de 2011. Réunis en conférence de presse dans la matinée du 1er juin 2021 à la Bourse du Travail de Ouagadougou, les militaires et les policiers radiés ont dénoncé un engagement non tenu par l’Etat.

« Deux ans après, le gouvernement et le Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité nationale (HCRUN) n’ont pas tenu leurs engagements », a indiqué Omar Bako, porte-parole des militaires radiés. Quant au chargé de communication des policiers radiés, Francis Arnaud Kinané « le HCRUN a manipulé les parents des militaires et policiers radiés ». Il demande donc « la réintégration pure et simple des militaires et policiers radiés dans les rangs ».

A l’occasion de leur conférence de presse, les militaires et policiers radiés ont dénoncé la réintégration d’un militaire dans les rangs alors qu’il avait été jugé et condamné à 5 ans de prison.

Stéphane SANOU

Related posts

« Seule une révolution peut permettre au Burkina Faso de venir à bout des problèmes d’emploi des jeunes » clame l’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ)

appmanager

Les robinets d’eau sont secs à Koudougou

Denise Coulibaly

Discours du Président du Faso : « Roch Marc Christian Kaboré pense toujours à réagir aux attaques ennemies au lieu d’attaquer » selon Soumaïla Rabo

appmanager

Laisser un commentaire

CAPTCHA