fbpx
Société

Traite des humains : le Burkina s’inscrit dans la protection de la personne

Les acteurs du domaine de la traite des personnes ont célébré en différé ce jeudi 4 août à Ouagadougou la  journée mondiale de lutte contre la traite d’êtres humains commémorée chaque 20 juillet partout dans le monde. Ainsi, en marge de la célébration de cette journée, des acteurs œuvrant dans le domaine ont mené des réflexions afin de barrer la route aux exploitants d’êtres humains. C’était autour du thème « Utilisation et abus de la technologie ».

La traite d’êtres humains est un crime ignoble et le choix de ce thème intervient dans un contexte sécuritaire difficile. Or, l est en hausse. Les plateformes numériques peuvent servir à la fois de tremplin et de canal de lutte contre ce fléau. « Cette technologie donne une grande opportunité aux acteurs de protection des citoyens, et particulièrement au système judiciaire, d’en tirer parti dans la riposte », a indiqué Ousmane Djiguimdé, qui a présidé la cérémonie au nom de la ministre du Genre et de la Famille. « Le recours à Internet et aux technologies de l’information et de la communication peut permettre d’avoir des actions positives contre les activités criminelles », foi de Sandra Lattouf des Nations-Unies.

Savane.net

Related posts

RN1-𝐁𝐮𝐫𝐤𝐢𝐧𝐚 : le tronçon Boromo-Pâ 𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝘁 à 𝗹𝗮 𝗰𝗶𝗿𝗰𝘂𝗹𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻

Omar Compaoré

07 présumés voleurs et trafiquants de stupéfiants dans les mailles des filets de la Police Nationale

Denise Coulibaly

« Burkina Trade Portal », une plateforme en ligne pour faciliter les échanges commerciaux

appmanager

Laisser un commentaire