Actualités Société

JNP 2021 : «Les sociétés immobilières dépiècent les terres comme un mouton de tabaski » a déploré Bassiaka Dao, président de la CPF

JNP 2021

Ce sont au total 87 acteurs du monde agricole qui ont vu leurs mérites reconnus et salués par la Nation burkinabè devant le Chef de l’Etat lors de la cérémonie officielle marquant la 22ème Journée nationale du Paysan ce samedi 24 avril 2021 à Manga. Parmi les acteurs présents à cette cérémonie, Bassiaka Dao, président de la Confédération paysanne du Faso, qui pointe un doigt accusateur sur les sociétés immobilières au sujet du manque de terres cultivables.

C’est le président de la Confédération paysanne du Faso (CPF), Bassiaka Dao, qui a ouvert le bal des dénonciations de l’accaparement des terres agricoles à ce dialogue direct avec le président du Faso à la Journée nationale du Paysan (JNP) 2021. Il a dit clairement que « les sociétés immobilières dépiècent les terres comme un mouton de tabaski ».  Une préoccupation qui était au bout des lèvres des acteurs du  monde rural à leur dialogue direct avec le Président du Faso, Roch Mark Christian Kaboré. C’est ce face-à-face qui a constitué le clou de cette 22ème Journée Nationale du Paysan à Manga, capitale régionale du Centre-Sud. Ce, après la cérémonie d’ouverture, présidée par le Chef de l’Etat en présence de plus de 400 producteurs issus de toutes les régions du pays. La présente édition se tient dans un contexte particulier, marqué par la Covid-19 et le défi sécuritaire.

Du président de la Chambre régionale d’agriculture du Centre-Sud Éric Zougmoré au représentant de la FAO par intérim Ibrahim Abdoul Nasser en passant par le Chef du bureau de la coopération Suisse au Burkina Faso Jean-Michel, le ministre en charge de l’agriculture Salifou Ouédraogo, tous ont relevé les effets néfastes de la situation sécuritaire et sanitaire sur les acteurs du monde rural burkinabè d’où le thème « Impact socio-économique des crises sécuritaire et sanitaire sur les secteurs productifs du monde rural: quelle stratégie de résilience ? ».

Roch Kaboré a promis d’apporter des réponses aux différentes préoccupations posées par les acteurs du monde rural pour le développement de ce secteur d’activité si cher au Burkina.

Des acteurs à qui le Président du Faso a donné rendez-vous en 2023 pour la 23ème édition de la JNP.

Omar COMPAORE

Related posts

MPP : le sort des militants indisciplinés en étude en attendant un éventuel congrès

appmanager

Festival Fango: les jeunes Yadsés veulent péreniser leurs danses traditionnelles

appmanager

Affaire Thomas Sankara : Blaise Compaoré et 13 autres personnes inculpés

appmanager

Laisser un commentaire