fbpx
A la une Actualités Politique Société

Bientôt une campagne de vaccination contre le Covid-19 au Burkina Faso selon le ministre de la santé, Pr Charlemagne Ouedraogo.

Le Burkina Faso connaitra dans les prochaines semaines sa campagne de vaccination contre le Covid-19. « C’est le meilleur choix après plusieurs études », a laissé entendre le ministre de la Santé. Ce sont des propos qu’il a tenus lors d’une plénière qui a eu lieu le jeudi 15 avril 2021 au sein de l’hémicycle burkinabè.

Comme certains pays africains, le Burkina Faso va aussi se lancer dans une campagne de vaccination contre le Covid-19. Même si cela arrive après la plupart de certains Etats africains, Charlemagne Ouédraogo affirme que c’est la meilleure période, car : « le Burkina Faso a patienté sans pression quelconque, sans aucune pression de personne ou de la communauté internationale avant d’effectuer le meilleur choix de la vaccination ». Il a tenu à préciser que le pays n’est pas « contre la vaccination » et il demande aux Burkinabè de « faire confiance au ministère de la Santé qui va effectuer les meilleurs choix pour eux ».

Il insiste particulièrement sur la polémique autour du vaccin contre le Covid-19. Selon lui, la polémique est fondée sur de mauvaises appréhensions. « Tout médicament a des effets secondaires, même le paracétamol. Vous pouvez vous retrouver à la morgue si vous tombez sur le mauvais effet secondaire du paracétamol » a clamé Pr Charlemagne Ouédraogo. Il poursuit donc en disant avoir confiance au vaccin qui a « 80% de réussite ».

Pour ce qui est du vaccin au Burkina Faso, le pays va passer par le mécanisme COVAX, parce-que selon le ministre de la santé : « Ce mécanisme COVAX va nous permettre de disponibiliser 17 à 20% de couverture vaccinale pour le Burkina et gratuitement…c’est une vaccination qui sera volontaire et nous avons travaillé à la création de la demande surtout pour les groupes vulnérables ».

Il invite donc les Burkinabè à se tenir prêts pour la vaccination, car dans les semaines à venir, la campagne de vaccination va débuter comme c’est le cas déjà dans d’autres pays africains.

Stéphane SANOU

Related posts

Des jeunes femmes de 6 partis outillées en leadership politique

appmanager

Recrutement de VDP : le délai repoussé jusqu’au 18 novembre 2022

Omar Compaoré

JNP 2021 : «Les sociétés immobilières dépiècent les terres comme un mouton de tabaski » a déploré Bassiaka Dao, président de la CPF

Omar Compaoré

Laisser un commentaire

CAPTCHA