fbpx
Actualités Société

L’AESO demande la libération sans condition des élèves détenus

Deux morts, une centaine de blessés et huit détenus à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), c’est le bilan que fait par l’Association des élèves du secondaire de Ouagadougou (AESO) suite aux manifestations des élèves pour marquer leur refus aux reformes scolaires.

Lors d’une conférence de presse tenue dans l’après-midi du jeudi 27 mai 2021, l’AESO a une fois de plus exigé du gouvernement l’annulation des reformes. Selon Madi Ouédraogo, porte-parole de l’AESO « Le gouvernement doit abandonner l’idée des réformes pour éviter les débordements scolaires ». Concernant le saccage du bureau du proviseur du lycée Philipe Zinda Kaboré, l’AESO tient pour responsable le gouvernement.

L’AESO demande par ailleurs au gouvernement la libération sans condition des élèves détenus et la prise en charge des soins des élèves blessés.

L’Association des élèves du secondaire de Ouagadougou a au cours de sa conférence de presse appelé les élèves de Ouagadougou et des autres villes à maintenir la lutte au sein des organisations scolaires pour dire non aux reformes scolaires.

Stéphane SANOU

Related posts

Ouagadougou : l’Arrondissement 4 veut prévenir d’éventuels cas d’inondation

appmanager

Centre-nord : une base terroriste démantelée et 7 terroristes neutralisés dans l’Opération «BELIER»

Omar Compaoré

Le prix de l’excellence et de l’entrepreneuriat burkinabè

appmanager
fr_FRFrench