Actualités Politique

« C’est le PAREN qui devrait conduire le processus de la réconciliation nationale » selon Abdoul Karim Sango, président du comité de réorganisation du PAREN

Le Parti pour la renaissance nationale (PAREN) estime qu’il est le parti idéal à réussir la conduite de la réconciliation nationale. C’est une déclaration qui est intervenue le 08 avril 2021 au siège du parti à Ouagadougou. C’était à l’occasion d’une conférence de presse animée principalement par l’ancien ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango.

« S’il y a un parti qui devrait conduire la réconciliation nationale, c’est bien le parti de la renaissance nationale, le PAREN a la conscience tranquille et « clean » pour s’engager dans un processus de réconciliation nationale » a insisté Abdoul Karim Sango lors de cette conférence de presse.

Même si le PAREN n’a pas été le choix du président du Faso pour conduire cette réconciliation nationale, le Parti affirme qu’elle n’hésitera pas d’apporter son soutien à cette question de réconciliation. Le parti de Laurent Bado estime que c’est la base d’une nation forte et le PAREN d’ajouter que la vérité et la justice sont les fondements de cette réconciliation nationale. C’est pourquoi, il appelle au jugement de certains dossiers dont ceux de certaines personnalités comme Blaise Compaoré. « Blaise Compaoré doit répondre devant les juridictions mais sans être humilié » a martelé Abdoul Karim Sango.

La conférence de presse n’a pas seulement abordé l’épineuse question de la réconciliation nationale. Le PAREN s’est prononcé également sur les réformes scolaires en taclant aussi bien les enseignants que les élèves. « Nos enfants doivent être impérativement éduqués à rester dans leur rôle, celui des apprenants, un enfant c’est d’apprendre et de rentrer à la maison, comment voulez-vous que des enfants qui n’ont pas de maturité puissent discuter de réformes scolaires. Cette tendance malheureuse à laquelle on a habitué nos enfants qui consiste pour un oui ou un non à déserter les salles de classes, ils vont le payer cher…quant aux enseignants, j’en suis un, nous devons rester dans notre première fonction, c’est d’être de acteurs donnant l’information vraie aux élèves »

Pour terminer, le PAREN donne rendez-vous à ses militants lors du congrès extraordinaire qu’il compte organiser les 28 et 29 mai prochain au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC).

Related posts

Niger : le pays enregistre deux foyers de grippe aviaire hautement pathogène à virus A

appmanager

70 ans du PMK : Roch Kaboré à la cérémonie de prise d’armes

appmanager

Ouagadougou : 4 présumés délinquants arrêtés par le Commissariat de Police de Sig-Noghin

appmanager

Laisser un commentaire