fbpx
A la une Actualités Société

Burkina : 2 ans déjà que l’ODJ a perdu deux militants à Sebba et toujours pas de justice

31 mai 2019 – 31 mai 2021, cela fait deux ans, jour pour jour, que deux membres de l’Organisation démocratique de la Jeunesse (ODJ) ont été assassinés à l’entrée de Sebba dans le Yagha, région du Sahel du Burkina Faso. Il s’agit de Fahadou Cissé et de Hama Balima. L’ODJ a rencontré les femmes et hommes de média dans le 31 mai 2021 dans ses locaux à Ouagadougou pour réclamer justice dans cette affaire.

Dès leur assassinat, l’ODJ de commun accord avec les familles de ces deux militants, a demandé une autopsie. « Ce qui signait le début d’une longue épreuve marquée par la lenteur judiciaire d’une part, et l’absence d’autopsie des deux corps d’autre part », a déploré Gabin Korbéogo, président du Bureau exécutif national de l’ODJ. Ce dernier a également ajouté que ce blocage est politique parce qu’il s’agit « d’un assassinat politique ».

« La justice ne pourra s’exprimer sans le résultat de l’autopsie et celle-ci ne va peut-être pas se réaliser », est-il convaincu.

L’Organisation démocratique de la Jeunesse a saisi l’occasion de cette conférence de presse pour dénoncer « une persistance de l’impunité des crimes économiques, notamment le pillage du foncier urbain et surtout l’acquisition des biens immobiliers » par des ministres à l’étranger.

Stéphane SANOU

Related posts

L’AESO demande la libération sans condition des élèves détenus

appmanager

Le nouveau chef de file de l’opposition prend langue avec le président du Faso

appmanager

A Dori, les populations réclament la tête de Shériff Moumina Sy, le ministre de la défense

Denise Coulibaly

Laisser un commentaire

CAPTCHA