fbpx
Actualités Culture Société

Festival Fango: les jeunes Yadsés veulent péreniser leurs danses traditionnelles

La première édition ‹‹ des fango de Bascorma ›› s’est tenu du 9 au 10  Avril dernier à Bascorma, village situé une quinzaine de kilomètre de Gourcy , chef lieu du Zondoma dans la région du Nord.

 L’objectif  de ce festival est de valoriser les danses traditionnelles du Nord.

Le fango de Bascorma s’est tenu sous le thème :‹‹Jeune et promotion des valeurs culturelles ››.

La danse de Fango ,de wambèda et des bougba sont des danses pratiquées dans la région du Nord et plus précisément à Bascorma dans le département de Tougo ,dans la province du Zandoma . Valoriser ces danses et pérenniser la culture et les traditions de l’ethnie Yadga au profit de la jeune génération, c’est l’objectif que s’est donné les jeunes de Bascorma. Salifou Sawadogo, PCO du festival, a affirmé que :‹‹nous  avons remarqué que de part le passé on se basait sur la culture pour enseigner les valeurs de la société à la jeunesse avec les conte , le vécu quotidien , les causeries avec les anciens et fêtes coutumières. Mais depuis un certain ces valeurs là tendent à disparaitre. Les gens n’ont plus le temps pour se retrouver,ils n’ont plus assez de temps pour discuter,c’est pourquoi nous avons pensé qu’en organisant une telle activité nous allons être en mesure de réunir les gens qui vont venir discuter de la culture,montrer les différentes possibilités de promotion de la culture.››.

Cette 1ère édition, du festival Fango a été meublée par des démontrations de danses traditionnelles.

Naba Piiga de Bascorma a exprimé toute sa fierté à l’endroit de ces jeunes de Bascorma qu’il estime conservateurs des cultures : ‹‹ Nous leur faisons des bénédictions,ils ont compris et ils ont mis en pratique nos conseils. Ils ont mûri la réflexion de ce festival il y’a belle lurette et aujourd’huic’est la concrétisation. Nous souhaitons qu’Allah les guide et les protège. ››.

Natif du village de Bascorma et co-parrain de ce festival, Moussa Ouedraogo dit Wobgo a réaffirmé sa disponibilité et son soutien à ce festival qui fait la promotion de la culture de la région du Nord. Moussa Ouedraogo dit Wobgo s’est rappelé de son enfance : ‹‹ Quand nous étions tout petits,on a connu ces danses mais nos frères ,nos enfants n’ont pas connu celà. Raisons pour laquelle les fils et filles de Bascorma sont répartis à la source pour ne pas perdre de valeurs .››

Le festival Fango a inspiré le maire de Tongo , satisfait de cette activité. Il compte donc instaurer très prochainement une journée qui va promouvoir les cultures et les traditions de la région du Nord.

Cette journée sera dénommée ‹‹ journée communale de la culture ›› .

Pakisba Mariam Ouedraogo.

Related posts

Discours du Président du Faso : « Roch Marc Christian Kaboré pense toujours à réagir aux attaques ennemies au lieu d’attaquer » selon Soumaïla Rabo

appmanager

Coupe CAF : Salitas Fc s’offre la 2ème place du groupe C en battant l’ESS de la Tunisie

appmanager

« Burkina Trade Portal », une plateforme en ligne pour faciliter les échanges commerciaux

appmanager

Laisser un commentaire

CAPTCHA