fbpx
A la une Actualités Société

Centre-Nord : salles de classes sans enseignants ce jeudi

Les militants du syndicat national des travailleurs de l’éducation de base (SYNATEB) du Centre-Nord ont observé un sit-in, dans la matinée de ce jeudi 25 novembre 2021, à la place du gouvernorat de Kaya.

Ils étaient une centaine d’enseignements à déserter les salles de classes pour, disent-ils, interpeller le gouvernement sur l’application de leur protocole d’accord.

Pour Issouf Ouédraogo, secrétaire général du SYNATEB, par ailleurs coordonnateur régional des syndicats nationales de l’éducation du Centre-Nord, les enseignants sont dans la suite de leur lutte, en lien avec le protocole d’accord signé avec le gouvernement, il y a de cela 3 ans. «Malgré notre interpellation à plusieurs reprises, les choses ne bougent pas, c’est pourquoi les enseignants ont décidé de prendre leur destin en main, à travers cette manifestation », a-t-il expliqué.

Il n’a pas manqué de rappeler que c’est : « après des déclarations, nous avons décidé, aujourd’hui d’appeler les enseignants à observer un sit-in à la place du gouvernorat, ici, et dans les autres localités de la région, afin d’interpeller une fois de plus le gouvernement par rapport au protocole d’accord ».

Le SG du SYNATEB a révélé que le statut particulier a été adopté, mais pour sa mise en œuvre, un examen spécial devrait être lancé au profit des instituteurs certifiés, qui seront désormais appelés « professeurs certifiés d’écoles ».  Mais selon Issouf Ouedraogo, jusqu’à à présent, il n’y a aucune note qui confirme le lancement de cet examen et les agents sont toujours bloqués dans leurs catégories.

Le porte-parole des syndicats a souligné qu’au niveau régional, il y a un certain nombre de problèmes que les militants vivent sur le terrain. Ce qui a aussi provoqué l’expression de ces vifs mécontentements.

Collaborateur : Issaka Isaac Sawadogo

Related posts

Rupture d’internet, la ligue des consommateurs du Burkina va intenter un procès

Denise Coulibaly

Le Mouvement des Transporteurs contre l’Installation de la vie chère au Burkina Faso s’inquiète d’une probable vie chère

appmanager

La CNDH s’inquiète fortement de la résurgence des attaques terroristes

appmanager

Laisser un commentaire