fbpx
Société

La CNDH s’inquiète fortement de la résurgence des attaques terroristes

Déclaration CNDH

C’est à travers une déclaration que la Commission nationale des droits humains (CNDH) exprime ses inquiétudes depuis la résurgence des attaques terroristes. Depuis mars 2021, les attaques terroristes ont causé plusieurs morts au sein des populations civiles, des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dans les régions du Centre Nord, de l’Est et du Sahel. A côté de ce bilan déplorable, d’autres dégâts sont à noter. Il s’agit notamment de nombreux blessés et plusieurs concessions et greniers incendiés selon le bilan officiel.

Face à cette situation, La CNDH, en sa qualité d’institution nationale de promotion, de protection et de défense des droits humains : « s’inquiète fortement de la résurgence des attaques terroristes et de leurs conséquences sur les droits humains ». Elle a donc interpellé : «  le Gouvernement et les pouvoirs publics sur leurs obligations de garantir la sécurité et la protection à toutes les personnes vivant sur le territoire burkinabè »

Pour terminer, la Commission nationale des droits humains (CNDH) a rappelé : « à l’Etat son obligation de protéger les populations contre les abus de droits humains, l’encourage à rechercher et à poursuivre leurs auteurs et à les sanctionner conformément à ses engagements ».

Stéphane SANOU

Related posts

Mineurs et débits de boissons, la situation devient inquiétante selon l’Organisation syndicale des promoteurs d’espaces de rencontres et de loisirs (OSPERL)

appmanager

Discours à la Nation de Roch Marc Christian Kaboré

appmanager

Attaque de Solhan : une humiliation pour le Burkina Faso selon le MRP

appmanager
fr_FRFrench