Révision du fichier électoral : Plus d’un million et demi de personnes attendues pour la région du Centre

L’école Bissinghin de l’arrondissement 8 de la commune de Ouagadougou a abrité, le mardi 23 juin 2020, le lancement officiel de la révision du fichier électoral pour la région du Centre. Cette opération d’enrôlement dans le Centre va se dérouler du 23 juin au 9 août 2020, pour plus 1 million et demi de personnes.

C’est dans le cadre des élections de novembre 2020, que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) procède à la révision du fichier électoral national. A partir du mardi 23 juin 2020, les équipes d’enrôlement de la CENI vont officier dans la région du Centre jusqu’au 9 juillet. C’est le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, qui a été le premier enrôlé à l’école Bissighin, ouvrant ainsi la voie au processus d’enrôlement pour sa région.

Des personnes alignées pour se faire enrôler

Le processus consiste à présenter la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) ou le passeport en cours de validité à l’opérateur de kit qui procède à la vérification de ces documents. Ensuite l’enrôlé s’assoie sur la chaise d’enrôlement pour les prises de photo et d’empreintes digitales, et le kit génère automatiquement la carte d’électeur, a expliqué Delphine Barry, commissaire à la CENI, en charge de la région du Centre.

Delphine Barry, Commissaire CENI en charge de la région du Centre

Quant au dispositif mis en place, Delphine Barry explique qu’il est le même un peu partout sur le territoire burkinabè. Il s’agit de kits d’enrôlement avec des opérateurs de kits et des superviseurs de l’opération d’enrôlement. Au regard de la situation actuelle de la pandémie du coronavirus, il y a aussi un dispositif sanitaire composé d’un dispositif de lave-main, de gel des mains et des kits d’enrôlement et des mesures de distanciation d’au moins un mètre entre les personnes venues se faire enrôler. L’enrôlement du gouverneur a suivi les procédures en matière de respect des mesures barrières, a-t-on constaté. Delphine Barry affirme que l’inscription du gouverneur peut être transférée, en temps opportun, à son lieu de vote habituel.

La Commissaire CENI, Delphine Barry remet officiellement au Gouverneur du Centre, sa carte d’électeur

Pour le gouverneur de la région, se faire enrôler pour obtenir sa carte d’électeur est un acte citoyen que tout Burkinabè doit accomplir. « J’aimerais inviter l’ensemble des populations de la région du Centre à se faire enrôler pour pouvoir participer aux échéances électorales à venir », a-t-il lancé. Il a aussi saisi l’occasion pour féliciter et encourager la CENI pour, dit-il : « le travail de titan qu’elle abat ». Delphine Barry embouche la même trompette en déclarant : « nous voulons faire un appel à la population de Ouagadougou en âge de voter à ne pas rester en marge du processus ».

Elisée Ouédraogo, commissaire CENI

En rappel, à la veille du lancement officiel de cet enrôlement pour le Centre, la CENI a organisé une caravane motorisée dans les artères de la ville de Ouagadougou pour informer et sensibiliser les populations, sur la nécessité de se faire enrôler sur le fichier électoral afin de participer à la désignation de celui qui va présider à la destinée du pays de 2020 à 2025. Du rond-point de la transition au quartier Belle ville, en passant par le rond-point de la Patte-d’Oie, la caravane de la CENI, a terminé sa tournée motorisée au terrain omnisports de l’échangeur de l’Est.

La Caravane CENI

Pour cette opération d’enrôlement, il est attendu autour d’un million 600 mille électeurs, selon Elisée Ouédraogo, commissaire à la CENI qui appuie Delphine Barry. « Pendant cette période, de 7 heures à 17 heures chaque jour les opérateurs de kit seront dans les centres d’enrôlement où ils attendront les populations » a-t-il expliqué.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *